L'ambassadeur de la Côte d'Opale.

 

Né en 1951, Gérard MORTIER est un enfant du Pas-de-Calais, en particulier du Boulonnais. La peinture, il l’a dans la peau, il est tombé dedans tout petit. Pourtant, aucun gène artistique ne lui a été transmis. Gérard Mortier avait tout simplement du talent, qu’il a fait évoluer en observant, en écoutant et en créant.

D'une brosse généreuse, Gérard MORTIER travaille la pâte pour construire une œuvre paysagère glanée du Blanc Nez aux collines boulonnaises.

Témoin d'une région, Gérard MORTIER respire littéralement son motif pour en restituer les odeurs. Les façades blanches aux volets bleus des maisons typiques, les cabanes de plage et les bateaux échoués, sont prétextes à rendre l'ambiance de cette lumière changeante, diffuse, qui nimbe l'atmosphère de sa transparence humide et colorée.

 

Ses peintures travaillées à l’huile et au couteau sont riches en matière : nul doute, l’artiste aime travailler l’empâtement de la couche picturale. Captivé par les ambiances marines, il peint et repeint la Côte d’Opale dans ses moindres recoins. Ses paysages, il les façonne, les modèle au gré des lueurs et de l’atmosphère ambiante. Véritable ambassadeur de sa région, ses toiles traduisent ses émotions avec passion.

Dans l’œuvre de Gérard Mortier, tout est simple, quotidien et heureux. Certains peintres imposent leur vision des choses. Gérard Mortier, paysagiste généreux et chaleureux, nous laisse la deviner.

D'une touche horizontale, puissante et sincère, Gérard MORTIER  stigmatise aussi bien le souffle du vent que les rayons solaires, pour établir une connivence propice à interpréter une atmosphère. Cette interprétation vigoureuse des couleurs dresse un éloge poétique de la beauté sereine, et combien séduisante, de ces espaces naturalistes de la Côte d'Opale.

 

Retrouvez le replay de du passage télé du 5 juillet :